Histoire

Du Château des Aulnays

Le Site du château des Aulnays semble trouver son origine au XIème Siècle et aurait été construit par Alberic de Montmorency, 1er Connétable de France. De ce bâtiment, il ne reste rien de visible. Le bâtiment actuel date de la fin du XVIème siècle et comprenait une aile disparue avant 1800. On trouve la description suivante datant de la fin du XVIIème siècle :

« Un grand corps de logis, composé d’un grand pavillon couvert d’ardoises, une grande masure de pierre y joignant où il parait y avoir eu un bâtiment; au bout de laquelle masure il y a une chambre servant de boulangerie, et une chambre à côté, le tout couvert de bardeaux. La cour et jardin, le tout entouré de douves et fossés remplis d’eau. Droit de fuye à Pigeon » (titre de 1679).

Précédemment, le château aurait appartenu à : ( en vert , les rois de France aux périodes correspondantes )

  • Jean Taschel , Chevalier , Seigneur des Aulnays (1279) :   Philippe III, fils de louis IX , « Saint Louis »
  • Pierre de Vendome (1333-1355), seigneur de Fleuré et de Torcé : Philippe VI
  • Vincent Le Vayer, sieur du Ridray et des Aulnays (1480) : Louis XI « Le Prudent »
  • Jean Levayer, sieur des Aulnays et de la Timmonière (1487) : Charles VIII , »L’affable »
  • Jehanne Pyerriau , veuve de feu Guillaume de Rochefort, dame des Aulnois (1502) :  Louis XII 
  • Jacques de Boisnay (1552) François Ier
  • René de Thieslin , ecuyer, Seigneur de Plessis en Saint Célerin (1639) : Louis XIII

René de Thieslin devient propriétaire des Aulnays lors de son mariage, le 2 novembre 1634, avec Charlotte-Anne De roux ( ou Leroux). le domaine provenait d’un don de sa mère, Madeleine de Sallaines. Au décès de René de Thieslin, le 26 septembre 1677, sa veuve vend les terres des Aulnays  aux religieuses Visitandines du Mans pour la somme de 24.000 livres (18 août 1679 , aux archives du Mans ). Elle se retire ensuite au Mans, paroisse Saint Nicolas où elle décède le 20 août 1696.

Après la Révolution, Le Château fut vendu lors des ventes des biens nationaux par l’administration du district le 30 mars 1791 au fermier Ch. Bigot pour la somme de 31000 livres

Il est difficile de savoir, avec cet historique, qui est le véritable bâtisseur du château actuel. Il y a plusieurs pistes à explorer, dont une plaque de cheminée qui pourrait être liée à cette construction. C’est une plaque comprenant deux blasons côte à côte. Le blason de gauche semble être celui de la famille Beaumanoir, branche Lavardin. Celui de droite peut être celui de la famille de Villaines : écartelé au 1 et 4 d’azur au lion d’or armé et lampassede gueules, au 3 et 2 de gueule à 9 losanges d’or posés 3 3 3 (devise Dum spiro spero)

 

beaumanoir blason1

A suivre …………………………………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s